Les vacances et congés payés en Chine

 同志们放假休息 - tóngzhìmen fàngjià xiūxí ("Camarades travailleurs, prenez des vacances pour vous reposer !")

同志们放假休息 – tóngzhìmen fàngjià xiūxí (« Camarades travailleurs, prenez des vacances pour vous reposer ! »)

Fraîchement rentrés de vacances estivales, il est bon de se rappeler que les congés payés hérités du Front Populaire sont un droit que beaucoup de citoyens du monde nous convoitent. Portons notre regard sur le cas de la Chine.

Quelques définitions

Commençons par un point sur la traduction des « vacances » en Chinois.

D’une part, nous avons les congés annuels basés sur les fêtes traditionnelles feriées (节日 – jiérì) et imposés par le gouvernement : «假期 » (jiàqī). Ce sont en fait des congés que l’on pourrait qualifier d’ « arrangés ».

D’autre part, nous avons les congés payés : « 带薪休假» (dàixīnxiūjià). Ils sont librement pris par les travailleurs dans l’année.

Quel est le calendrier des congés en Chine ?

Les congés sont en Chine des périodes imposées par le gouvernement central basées sur le calendrier de fêtes populaires traditionnelles. Chaque année, un calendrier de congés annuels est communiqué sur le site officiel du gouvernement central (中国政府网 – zhōngguó zhèngfǔ wǎng), qui indique ceci :

  • Jour de l’an (元旦 – yuándàn): du 1er au 3 janvier, 3 jours ;
  • Fête du printemps (春节 – chūnjié) : du 9 au 15 férier, 7 jours ;
  • Fête de la « pure lumière » ou d’hommage aux ancêtres pendant laquelle les familles entretiennent les tombes (清明节 – qīngmíng jié) : du 4 au 6 avril, 3 jours ;
  • Fête du travail (劳动节 – láodòng jié) : du 29 avril au 1er mai, 3 jours ;
  • Fête des bateaux-dragons (端午节 – duānwǔ jié) : du 10 au 12 juin, 3 jours ;
  • Fête de la lune ou de la « mi-automne » (中秋节 – zhōngqiū jié) : 19 au 21 septembre, 3 jours ;
  • Fête nationale (国庆节 – guóqìng jié) : du 1er au 7 octobre, 7 jours.

Les deux semaines auxquelles ont lieu les deux fêtes les plus importantes, la Fête du printemps et la Fête nationale, sont appelées « semaines d’or » (黄金周 – huángjīn zhōu) dans ce sens où elles permettent à l’industrie du tourisme de générer un chiffre d’affaires particulièrement intéressant.

Nous cacherait-on le détail exact du calcul ?

À l’instar d’une publicité alléchante, il s’agit de vérifier les clauses exactes de l’offre annoncée ! En effet, si l’on additionne le nombre de jours de congés annuels, cela donne un total de 29 jours. Pourtant, il faut savoir que le gouvernement impose après chaque période nationale de congés le rattrapage de 1 à 2 jours de travail pendant le week-end : 2 jours après le jour de l’an, la Fête du Printemps, la Fête du travail, la Fête des bateaux-dragons, la Fête nationale et 1 jour après la Fête d’hommage aux ancêtres et la Fête de la lune, soit un total de 12 jours. Finalement, le nombre réel de jours de congés en Chine est donc de 17 jours…

C’est toujours un jour de plus qu’avant 2007, année lors de laquelle la nouvelle loi sur les contrats de travail a été votée. Celle-ci implique la suppression de 2 jours de congés lors de la Fête du travail pour mettre en place 3 fois 1 jour de repos lors des 3 fêtes traditionnelles que sont celles de l’hommage aux ancêtres, des bateaux-dragons et de la lune. Ôter 2 jours pour en octroyer 3 de plus, cela n’a pas été perçu comme une grande évolution du droit de repos des travailleurs.

Calendrier des congés en Chine sur une base comparative avant /après la loi de 2007 sur les contrats de travail

Calendrier des congés en Chine sur une base comparative avant /après la loi de 2007 sur les contrats de travail

La perception par les blogueurs chinois

Lucide sur la situation de son pays dans ce domaine, la blogueuse Rita compare d’une façon cynique cette décision de mise en place de 3 jours de congés supplémentaires avec une petite histoire drôle :

« Dans un zoo, un singe fait part de son mécontentement vis-à-vis de son régime alimentaire : 2 noix le matin, 3 noix le soir. Le gérant du zoo prend alors une nouvelle décision : 3 noix le matin et 2 noix le soir. Le singe est finalement plutôt satisfait. »
Et Rita de comparer le peuple chinois au singe du zoo, en précisant que les travailleurs chinois sont tout de même plus chanceux (幸运 – xìngyùn) que le singe, d’au moins une noix !

Plus politiquement correct, un blogueur chinois, répondant au pseudonyme de 强强 (Qiángqiáng) et suivi par pas moins de 3800 internautes, s’est amusé à lister sur son blog les raisons pour lesquelles l’État chinois devrait revoir le quota de jours de congés à la hausse. Les voici :

  1. « Les travailleurs chinois sont les plus assidus (勤奋 – qínfèn) du monde », et par conséquent ceux qui ont « le plus besoin de repos » ( 休息 – xiūxí) ;
  2. « La Chine a l’histoire (历史 – lìshǐ) la plus ancienne du monde », avec « une culture (文化 – wénhuà) très riche ». « Chaque jour de fête traditionnelle devrait être un jour de congé » pour que le peuple chinois apprenne et comprenne sa propre et culture et « développe son ouverture d’esprit (思路开阔 – sīlù kāikuò) » ;
  3. La société chinoise est caractérisée par de « fortes valeurs sociales et de responsabilité familiale » (家庭责任 – jiātíng zérèn) ». Davantage de jours de congés devraient être attribués pour pouvoir assurer « l’équilibre des rôles sociaux dans la structure familiale traditionnelle » ;
  4. L’augmentation du nombre de jours de congés permettrait de « promouvoir la supériorité (优越性 – yōuyuè xìng) de notre système socialiste (社会主义制度 – shèhuì zhǔyì zhìdù) » , et « laisser croire que notre système est le meilleur au monde ! » ;
  5. L’augmentation du nombre de jours de congés permettrait « d’augmenter les dépenses réalisées pendant les vacances (假日消费 – jiàrì xiāofèi) », et donc de « tirer vers le haut le développement de l’économie » ;
  6. « La Chine n’est pas encore à la hauteur des autres pays en termes de nombre de jours de congés annuels », « les pays  modernes attachant de l’importance à la protection de leurs travailleurs (保障劳动者 – bǎozhàng láodòng zhě) et au droit de repos ». Le gouvernement chinois doit donc « accorder un repos adéquat à ses travailleurs ». En s’efforçant d’« améliorer la fierté du peuple chinois » , cela rendra la Chine « rayonnante de sa supériorité dans le monde entier ».

Et les congés payés dans tout ça ?

Les congés payés, déjà instaurés dans le secteur public, l’ont été également dans le secteur privé depuis la mise en place de la loi de 2007 sur les contrats de travail. Désormais, les travailleurs bénéficient de 5 jours de congés payés par an s’ils ont moins de 10 ans d’ancienneté, et 10 jours s’ils ont entre 10 et 20 ans d’ancienneté.

Malgré quelques avancées, le mécontentement des internautes sur ce sujet reste très visible au travers d’images qui parlent d’elles-mêmes. En voici une petite sélection :

Le salarié chinois pleure ses congés payés (带薪休假 - dàixīn xiūjià)

Le salarié chinois pleure ses congés payés (带薪休假 – dàixīn xiūjià)

Salarié : "je voudrais prendre des congés payés" (我想休假 - wǒ xiǎng xiūjià) Le patron : "je vous répudie !" (我就休人 - wǒ jiù xiū rén) Remarque : jeu de mot sur le verbe "休" (xiū)

Le salarié : « je voudrais prendre des congés payés » (我想休假 – wǒ xiǎng xiūjià)
Le patron : « je vous répudie ! » (我就休人 – wǒ jiù xiū rén)
Remarque : jeu de mot sur le verbe « 休 » (xiū)

Salarié chinois tiraillé entre son salaire (工资 - gōngzī) et l'amusement : "viens t'amuser !" (一块去玩 - yīkuài qù wán)

Salarié chinois tiraillé entre son salaire (工资 – gōngzī) et l’amusement : « viens t’amuser ! » (一块去玩 – yīkuài qù wán)

Un salarié chinois doit courir vite avec son travail "工作 - gōngzuò" pour rattraper ses congés payés (带薪休假 - dàixīn xiūjià)

Le salarié chinois doit courir vite, son travail (工作 – gōngzuò) à la main, pour rattraper ses congés payés (带薪休假 – dàixīn xiūjià)

Sur le fond ou sur la forme, la politique des jours de congés imposés ne reste pas sans controverse dans la sphère des blogueurs chinois. Que ce soit sur un ton sarcastique fustigeant les décisions du gouvernement, ou bien sur un ton de conciliation prônant le patriotisme et la supériorité nationale, les avis convergent généralement vers une volonté de repenser le système actuel du droit au repos des travailleurs chinois.

Il va sans dire que ce nouveau système devra s’inspirer de celui des pays occidentaux, en prenant en compte le droit des travailleurs chinois à pouvoir choisir le calendrier de leurs congés payés. Ceci est d’autant plus incontournable que la situation actuelle qui laisse près d’un milliard d’actifs partir en congés à la même période contraint les autorités à gérer les conséquences inhérentes telles que les engorgements dans les transports publics, les conséquences environnementales, l’augmentation de la criminalité, etc.

L'affluence sur un site touristique en pleine "semaine d'or"

Publicités

A propos mathilde.balas

Sinophone et sinophile, j'ai vécu quatre années en Chine entre Shanghai et Pékin, avant de rentrer en France où je suis aujourd’hui responsable de la communication et des relations publiques chez un grand groupe industriel chinois. Passionnée par la Chine et le marketing, la toile est devenue pour moi un nouveau terrain de jeux me permettant de poursuivre la découverte de ce pays, sa culture et sa langue, mais aussi de ses spécificités dans le monde du marketing et du business en général. Je vous invite à partager mes découvertes en lisant mes chroniques sur www.marketing-chine.com et mes autres articles traitant de la société et de la culture chinoises sur mon blog www.lachinevueduweb.com !
Cet article, publié dans Accueil, Culture & traditions, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s