Les vacances et congés payés en Chine

 同志们放假休息 - tóngzhìmen fàngjià xiūxí ("Camarades travailleurs, prenez des vacances pour vous reposer !")

同志们放假休息 – tóngzhìmen fàngjià xiūxí (« Camarades travailleurs, prenez des vacances pour vous reposer ! »)

Fraîchement rentrés de vacances estivales, il est bon de se rappeler que les congés payés hérités du Front Populaire sont un droit que beaucoup de citoyens du monde nous convoitent. Portons notre regard sur le cas de la Chine.

Quelques définitions

Commençons par un point sur la traduction des « vacances » en Chinois.

D’une part, nous avons les congés annuels basés sur les fêtes traditionnelles feriées (节日 – jiérì) et imposés par le gouvernement : «假期 » (jiàqī). Ce sont en fait des congés que l’on pourrait qualifier d’ « arrangés ».

D’autre part, nous avons les congés payés : « 带薪休假» (dàixīnxiūjià). Ils sont librement pris par les travailleurs dans l’année.

Quel est le calendrier des congés en Chine ?

Les congés sont en Chine des périodes imposées par le gouvernement central basées sur le calendrier de fêtes populaires traditionnelles. Chaque année, un calendrier de congés annuels est communiqué sur le site officiel du gouvernement central (中国政府网 – zhōngguó zhèngfǔ wǎng), qui indique ceci :

  • Jour de l’an (元旦 – yuándàn): du 1er au 3 janvier, 3 jours ;
  • Fête du printemps (春节 – chūnjié) : du 9 au 15 férier, 7 jours ;
  • Fête de la « pure lumière » ou d’hommage aux ancêtres pendant laquelle les familles entretiennent les tombes (清明节 – qīngmíng jié) : du 4 au 6 avril, 3 jours ;
  • Fête du travail (劳动节 – láodòng jié) : du 29 avril au 1er mai, 3 jours ;
  • Fête des bateaux-dragons (端午节 – duānwǔ jié) : du 10 au 12 juin, 3 jours ;
  • Fête de la lune ou de la « mi-automne » (中秋节 – zhōngqiū jié) : 19 au 21 septembre, 3 jours ;
  • Fête nationale (国庆节 – guóqìng jié) : du 1er au 7 octobre, 7 jours.

Les deux semaines auxquelles ont lieu les deux fêtes les plus importantes, la Fête du printemps et la Fête nationale, sont appelées « semaines d’or » (黄金周 – huángjīn zhōu) dans ce sens où elles permettent à l’industrie du tourisme de générer un chiffre d’affaires particulièrement intéressant.

Nous cacherait-on le détail exact du calcul ?

À l’instar d’une publicité alléchante, il s’agit de vérifier les clauses exactes de l’offre annoncée ! En effet, si l’on additionne le nombre de jours de congés annuels, cela donne un total de 29 jours. Pourtant, il faut savoir que le gouvernement impose après chaque période nationale de congés le rattrapage de 1 à 2 jours de travail pendant le week-end : 2 jours après le jour de l’an, la Fête du Printemps, la Fête du travail, la Fête des bateaux-dragons, la Fête nationale et 1 jour après la Fête d’hommage aux ancêtres et la Fête de la lune, soit un total de 12 jours. Finalement, le nombre réel de jours de congés en Chine est donc de 17 jours…

C’est toujours un jour de plus qu’avant 2007, année lors de laquelle la nouvelle loi sur les contrats de travail a été votée. Celle-ci implique la suppression de 2 jours de congés lors de la Fête du travail pour mettre en place 3 fois 1 jour de repos lors des 3 fêtes traditionnelles que sont celles de l’hommage aux ancêtres, des bateaux-dragons et de la lune. Ôter 2 jours pour en octroyer 3 de plus, cela n’a pas été perçu comme une grande évolution du droit de repos des travailleurs.

Calendrier des congés en Chine sur une base comparative avant /après la loi de 2007 sur les contrats de travail

Calendrier des congés en Chine sur une base comparative avant /après la loi de 2007 sur les contrats de travail

La perception par les blogueurs chinois

Lucide sur la situation de son pays dans ce domaine, la blogueuse Rita compare d’une façon cynique cette décision de mise en place de 3 jours de congés supplémentaires avec une petite histoire drôle :

« Dans un zoo, un singe fait part de son mécontentement vis-à-vis de son régime alimentaire : 2 noix le matin, 3 noix le soir. Le gérant du zoo prend alors une nouvelle décision : 3 noix le matin et 2 noix le soir. Le singe est finalement plutôt satisfait. »
Et Rita de comparer le peuple chinois au singe du zoo, en précisant que les travailleurs chinois sont tout de même plus chanceux (幸运 – xìngyùn) que le singe, d’au moins une noix !

Plus politiquement correct, un blogueur chinois, répondant au pseudonyme de 强强 (Qiángqiáng) et suivi par pas moins de 3800 internautes, s’est amusé à lister sur son blog les raisons pour lesquelles l’État chinois devrait revoir le quota de jours de congés à la hausse. Les voici :

  1. « Les travailleurs chinois sont les plus assidus (勤奋 – qínfèn) du monde », et par conséquent ceux qui ont « le plus besoin de repos » ( 休息 – xiūxí) ;
  2. « La Chine a l’histoire (历史 – lìshǐ) la plus ancienne du monde », avec « une culture (文化 – wénhuà) très riche ». « Chaque jour de fête traditionnelle devrait être un jour de congé » pour que le peuple chinois apprenne et comprenne sa propre et culture et « développe son ouverture d’esprit (思路开阔 – sīlù kāikuò) » ;
  3. La société chinoise est caractérisée par de « fortes valeurs sociales et de responsabilité familiale » (家庭责任 – jiātíng zérèn) ». Davantage de jours de congés devraient être attribués pour pouvoir assurer « l’équilibre des rôles sociaux dans la structure familiale traditionnelle » ;
  4. L’augmentation du nombre de jours de congés permettrait de « promouvoir la supériorité (优越性 – yōuyuè xìng) de notre système socialiste (社会主义制度 – shèhuì zhǔyì zhìdù) » , et « laisser croire que notre système est le meilleur au monde ! » ;
  5. L’augmentation du nombre de jours de congés permettrait « d’augmenter les dépenses réalisées pendant les vacances (假日消费 – jiàrì xiāofèi) », et donc de « tirer vers le haut le développement de l’économie » ;
  6. « La Chine n’est pas encore à la hauteur des autres pays en termes de nombre de jours de congés annuels », « les pays  modernes attachant de l’importance à la protection de leurs travailleurs (保障劳动者 – bǎozhàng láodòng zhě) et au droit de repos ». Le gouvernement chinois doit donc « accorder un repos adéquat à ses travailleurs ». En s’efforçant d’« améliorer la fierté du peuple chinois » , cela rendra la Chine « rayonnante de sa supériorité dans le monde entier ».

Et les congés payés dans tout ça ?

Les congés payés, déjà instaurés dans le secteur public, l’ont été également dans le secteur privé depuis la mise en place de la loi de 2007 sur les contrats de travail. Désormais, les travailleurs bénéficient de 5 jours de congés payés par an s’ils ont moins de 10 ans d’ancienneté, et 10 jours s’ils ont entre 10 et 20 ans d’ancienneté.

Malgré quelques avancées, le mécontentement des internautes sur ce sujet reste très visible au travers d’images qui parlent d’elles-mêmes. En voici une petite sélection :

Le salarié chinois pleure ses congés payés (带薪休假 - dàixīn xiūjià)

Le salarié chinois pleure ses congés payés (带薪休假 – dàixīn xiūjià)

Salarié : "je voudrais prendre des congés payés" (我想休假 - wǒ xiǎng xiūjià) Le patron : "je vous répudie !" (我就休人 - wǒ jiù xiū rén) Remarque : jeu de mot sur le verbe "休" (xiū)

Le salarié : « je voudrais prendre des congés payés » (我想休假 – wǒ xiǎng xiūjià)
Le patron : « je vous répudie ! » (我就休人 – wǒ jiù xiū rén)
Remarque : jeu de mot sur le verbe « 休 » (xiū)

Salarié chinois tiraillé entre son salaire (工资 - gōngzī) et l'amusement : "viens t'amuser !" (一块去玩 - yīkuài qù wán)

Salarié chinois tiraillé entre son salaire (工资 – gōngzī) et l’amusement : « viens t’amuser ! » (一块去玩 – yīkuài qù wán)

Un salarié chinois doit courir vite avec son travail "工作 - gōngzuò" pour rattraper ses congés payés (带薪休假 - dàixīn xiūjià)

Le salarié chinois doit courir vite, son travail (工作 – gōngzuò) à la main, pour rattraper ses congés payés (带薪休假 – dàixīn xiūjià)

Sur le fond ou sur la forme, la politique des jours de congés imposés ne reste pas sans controverse dans la sphère des blogueurs chinois. Que ce soit sur un ton sarcastique fustigeant les décisions du gouvernement, ou bien sur un ton de conciliation prônant le patriotisme et la supériorité nationale, les avis convergent généralement vers une volonté de repenser le système actuel du droit au repos des travailleurs chinois.

Il va sans dire que ce nouveau système devra s’inspirer de celui des pays occidentaux, en prenant en compte le droit des travailleurs chinois à pouvoir choisir le calendrier de leurs congés payés. Ceci est d’autant plus incontournable que la situation actuelle qui laisse près d’un milliard d’actifs partir en congés à la même période contraint les autorités à gérer les conséquences inhérentes telles que les engorgements dans les transports publics, les conséquences environnementales, l’augmentation de la criminalité, etc.

L'affluence sur un site touristique en pleine "semaine d'or"

Publicités
Publié dans Accueil, Culture & traditions | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Cycle de conférences sur les pensées et religions chinoises au Centre Culturel de Chine

Le Centre Culturel de Chine initie ce printemps un cycle de conférences sur les pensées et religions chinoises. Un sujet qui sans nul doute attisera la curiosité de nombreux sinophiles parisiens !

Centre culturel de Chine à Paris

Centre culturel de Chine à Paris

Du 23 mai au 25 juin, vous pourrez découvrir un cycle de conférences en trois soirées consacrées aux pensées et religions chinoises au temps classique. Seront développés la philosophie taoïste et la vision de l’anti-pouvoir, les relations complexes et paradoxales entre la philosophie taoïste et la religion dite « taoïste », la vision de l’éthique, la vision de la politique et la vision de la gouvernance politico-économico-sociale, la diffusion de la religion taoïste en Occident, les relations entre la religion bouddhiste et la religion taoïste en Chine, etc.

Le 3 juin, ne manquez pas l’invité d’honneur Shu Yi, fils et biographe du célèbre écrivain et dramaturge Lao She particulièrement apprécié en Chine. Aujourd’hui directeur du Musée de la littérature chinoise de Beijing, Shu Yi partagera un témoignage sur la vie de son père ainsi que des anecdotes sur les échanges culturels sino-français.

Enfin, le 2 juillet sera dédié à l’introduction de la peinture lettrée par Liu Bo : la peinture des monts et des eaux chinoises, ou peinture de paysage, qui depuis son apparition a été principalement pratiquée au cours des siècles par la classe lettrée hautement éduquée.

Toutes les informations pratiques sont disponibles sur le lien du Centre culturel de Chine.

Et pour vous divertir devant le grand écran, le Festival du Cinéma Chinois en France se poursuit jusqu’au 19 juin.

Festival du Cinéma Chinois en France

Festival du Cinéma Chinois en France

Publié dans Accueil, Événements | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Vent d’est, vent d’ouest, sur le marché du luxe en Chine

Succès du marché du luxe en Chine

Succès du marché du luxe en Chine

Selon une étude publiée par Bain & Company sur le marché du luxe en Chine en 2012 (中国奢侈品市场研究报告 – zhōngguó shēchǐpǐn shìchǎng yánjiù bàogào), les consommateurs chinois sont devenus les premiers consommateurs de produits de luxe dans le monde, achetant environ le quart des produits de ce marché.

Avec un taux de croissance en Chine de 7% en 2012 et un taux de change avantageux pour les détenteurs de devises chinoises, les consommateurs chinois ont davantage voyagé, menant ainsi à 60% la part des achats de produits de luxe réalisée par les chinois à l’étranger.

Consommer à tout prix, mais surtout au prix le plus cher

Les chinois manifestent au travers de leurs habitudes de consommation leur statut social et donc leur réussite. Les plus riches ne sont pas les seuls à s’intéresser aux produits de luxe venant de l’étranger. La classe moyenne, même si elle n’en a pas tant les moyens, préfèrera consommer moins, mais consommer des marques de luxe. Quand elle ne s’endette pas pour satisfaire ce besoin de reconnaissance sociale.

Un blogueur sur Weibo, le Twitter chinois, remarque que les chinois de classe moyenne préfèreront acheter un produit de luxe qu’un produit de milieu de gamme, en illustrant son propos du croquis suivant :

- « 全球之首 » (Quánqiú zhīshǒu) : les chinois n°1 mondial - « 奢侈品消费 » (Shēchǐpǐn xiāofèi) : consommation de produits de luxe - « 中国人太有钱了... » (Zhōngguó rén tài yǒu qiánle) : les chinois sont trop riches...

– « 全球之首 » (Quánqiú zhīshǒu) : N°1 mondial
– « 奢侈品消费 » (Shēchǐpǐn xiāofèi) : Consommation de produits de luxe
– « 中国人太有钱了… » (Zhōngguórén tài yǒu qiánle) : Les chinois sont trop riches…

Des plaintes en hausse contre le service des marques de luxe étrangères

L’association mondiale des produits de luxe (世界奢侈品协会 – shìjiè shēchǐpǐn xiéhuì), a publié en 2012 un rapport d’enquête sur la satisfaction des consommateurs chinois, annonçant qu’un total de 3756 plaintes auraient été déposées par des consommateurs chinois contre des produits de marques de luxe. Sur le marché des montres, les plaintes provenant de Chine représentent 46,5% des plaintes mondiales.

Les plaintes concernent souvent le temps de traitement de leur plainte ou le temps de réparation ( 维修时间过长 – Wéixiū shíjiānguò zhǎng) ou bien encore le prix trop élevé de l’entretien (维修价格过于高昂 – Wéixiū jiàgé guòyú gāo’áng).

Un plan gouvernemental pour vaincre la corruption

La nouvelle directive gouvernementale, introduite par le Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois en décembre dernier portant sur l’amélioration du style de travail des membres du Parti en huit points, a eu pour incidence une chute de la consommation des produits de luxe étranger. Les fonctionnaires aisés préfèrent rester discrets et ne pas arborer de signes trop ostentatoires de richesse.

Wang Qishan, le plus haut respnsable de la lutte anti-corruption du Parti communiste chinois, réitère l’importance de la lutte contre la corruption

Wang Qishan, le plus haut responsable de la lutte anti-corruption du Parti communiste chinois, réitère l’importance de la lutte contre la corruption

Un avenir pour les marques de luxe chinoise ?

Malgré le fait que 86% des chinois déclaraient en 2012 ne pas vouloir acheter des marques de luxe chinoises, il semblerait que cet état pourrait bien évoluer, et que, en atteste le contexte présenté préalablement,  une ouverture se présente pour l’essor des marques de luxe chinoises.

A cela s’ajoute des conditions favorables à leur développement, avec une politique de relance de la production et de la consommation intérieures, et un retour à l’intérêt de l’héritage des ancêtres, du patrimoine national, de la culture traditionnelle chinoise remis au goût du jour après la révolution .

Selon le site économique Caijing,  plusieurs critères caractérisent les marques de luxe chinoises :

– l’histoire et l’héritage chinois (历史传承 – Lìshǐ chuánchéng);

– le raffinement de l’artisanat (绝伦工艺 – Juélún gōngyì);

– une créativité sans limite (无限的创意 – Wúxiàn de chuàngyì);

– la rareté des matières premières (稀缺原料 – Xīquē yuánliào).

Voici quelques marques qui ont su se distinguer sur le marché intérieur et qui partent à la conquête du reste du monde pour prôner les valeurs traditionnelles chinoises :

Qeelin : créateur de bijoux et objets d’orfèvre s’inspirant des symboles traditionnels chinois. Le groupe français PPR a d’ailleurs acquis des parts dans le groupe en décembre 2012 ;

Qeelin, joaillier chinois

Qeelin, joaillier chinois

Ne Tiger (东北虎 – Dōngběi hǔ) : marque de haute couture chinoise créée par  Zhang Zhifeng. Après avoir percé avec la fourrure et le cuir, il souhaite réinventer la robe traditionnelle chinoise ;

Ne Tiger, créateur chinois de haute couture

Ne Tiger, créateur chinois de haute couture

Moutai (贵州茅台 – Guìzhōu máotái) : référence nationale de l’alcool de riz – le plus cher de l’empire du mlieu. Certaines bouteilles sont vendues plusieurs millions de yuans sur les ventes aux enchères ;

Moutai, l'alcool de riz le plus cher de l'empire du milieu

Moutai, l’alcool de riz le plus cher de l’empire du milieu

Herborist (佰草集 - Bǎicǎojí): laboratoire qui s’inspire de la médecine traditionnelle et de la pharmacopée chinoises pour produire des produits cosmétiques, et délivrer selon leur slogan « le remède de la beauté chinoise ».

Herborist, le laboratoire de cosmétique traditionnel chinois

Herborist, le laboratoire de cosmétique traditionnel chinois

Et l’avenir des marques de luxe européennes ?

En 2011, les dix marques de luxe préférées des chinois sont les suivantes, selon le site sina.com :

Top 10 des marques de luxe préférées des chinois

Top 10 des marques de luxe préférées des chinois

Avec un marché intérieur important et un pouvoir d’achat grandissant, nul doute que l’aura des marques de luxe étrangère a encore de beaux jours devant elle.

Il leur faudra cependant faire preuve de créativité pour que l’attrait pour celles-ci et le désir mimétique girardien si caractéristique dans la société chinoise jouent en leur faveur.

L’alternative de comprendre les attentes du marché chinois en intégrant les valeurs de son héritage a déjà été anticipée par Hermès qui a lancé sa marque  Shangxia en Chine. Celle-ci, qui commercialise des articles issus de l’artisanat traditionnel chinois, devrait d’ailleurs s’exporter, et ouvrir prochainement sa première boutique à Paris !

Shangxia, la marque de luxe chinoise détenue majoritairement par Hermès International

Shangxia, la marque de luxe chinoise détenue majoritairement par Hermès International

Le marché du luxe est en passe de connaître une révolution que les grandes maisons devront comprendre pour s’adapter à cette nouvelle donne. Entre vent d’est et vent d’ouest, le marché du luxe en Chine n’a pas fini de retenir toute notre attention.

Publié dans Accueil, Politique & économie | Tagué , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

La lutte anti-corruption frappera « les mouches et les tigres »

Logo lute anti-corruption - « 腐 » (fǔ)

Logo lute anti-corruption – le caractère « 腐 » (fǔ), signifiant « corruption », ici barré

Nommé Secrétaire général du Parti communiste chinois en novembre 2012, Xi Jinping vient d’être élu le 14 mars dernier – sans surprise aucune – Président de la République Populaire de Chine. Il a pour objectif de faire de la lutte anti-corruption le mot d’ordre de son mandat.

Des origines de cette campagne

La corruption est la conséquence de l’abus de pouvoirs – pouvoirs des dirigeants politiques ou bien pouvoirs des dirigeants industriels ou commerciaux. Trois décennies plus tôt, cette classe était constituée des propriétaires et des bourgeois. Selon un article d’un blogueur chinois consulté plus de 182000 fois, « la lutte anti-corruption est une nouvelle révolution culturelle prolétarienne historique » – « 反腐, 就是一场具有新的历史意义的无产阶级文化大革命 ».

En d’autres termes, la campagne que mène Xi Jinping pourrait prendre sa source dans l’idéologie maoïste ! Ce n’est pas surprenant quand on sait que Xi Jinping fait parti de la faction des « Princes héritiers» – « 太子党 » (tàizǐ dǎng), ces héritiers et descendants des héros de la révolution, en opposition au « Clan de la Ligue» – « 团派 » (tuánpài) formé par les cadres dirigeants du parti ayant été membres de la Ligue des jeunesses communistes, et dont la figure de proue n’est autre que l’ancien président Hu Jintao.

Et au blogueur de citer Mao : « Pour lutter contre la corruption, on ne sait pas où sont les mouches et les tigres » – « 搞反腐败,不知道苍蝇和老虎在哪里 ? ». Il faut comprendre ici que la corruption vise à la fois les petits cadres et les hauts dirigeants.  Expression même reprise par Xi Jinping le 22 janvier dernier, en promettant que la lutte anti-corruption frappera « les mouches et les tigres ».

De la confiance à rétablir

Pourtant, une large campagne anti-corruption avait été lancée dès 2007 à Chongqing par Bo Xilai, ancien secrétaire du Comité central du Parti communiste de la province du même nom. Celui qui était alors le favori pour succéder à Hu Jintao a été déchu politiquement quelques mois précédant le XVIIIe Congrès du Parti communiste, exclu de celui-ci et condamné après son implication dans une affaire criminelle dont l’origine pourrait être aussi financière (voir article du blog de mai 2012)

La preuve que la lutte contre la corruption peut être le miroir de la lutte pour le pouvoir au niveau des plus hautes instances. Cet épisode représente un tournant, un summum paradoxal, quand une campagne aux valeurs de justice cache en réalité des manipulations politiques et financières. C’est donc dans un contexte tendu que le peuple attend tout particulièrement de Xi Jinping une politique pour contrôler et limiter l’engrenage malsain dans lequel la Chine s’est laissée prendre.

Mais qui sont ces « mouches » et ces « tigres » ?

Le phénomène des « fonctionnaires nus » ou « 裸官 » (luǒguān) est la cible large de la lutte anti-corruption actuelle. Représentés dans un dessin humoristique ci-dessous, les « fonctionnaires nus » envoient leurs familles et leurs biens hors de Chine. Enrichis illicitement, ils procèdent à d’importants transferts de fonds sur des comptes à l’étranger. Se retrouvant ainsi « nus » dans leur propre pays, ils peuvent fuir in extremis et sans risque dès qu’ils font l’objet d’une enquête anti-corruption.

Selon les chiffres du Parquet Populaire Suprême – « 民检察院公布 » (mín jiǎncháyuàn gōngbù), 1631 «  fonctionnaires nus » auraient été identifiés en 2011, soit une hausse de 27% par rapport à l’année précédente, et responsables du transfert de  7,79 milliards de yuans, soit environ 965 millions d’euros.

Le phénomène des « fonctionnaires nus » ou « 裸官 » (luǒ guān)«情爱的,你等我捞够了,就来跟你一起享福 » - « Chéri, attends-moi que j'empoche assez d'argent, et je te rejoins profiter d'une vie heureuse ensemble »

Le phénomène des « fonctionnaires nus » ou « 裸官 » (luǒ guān)
«情爱的,你等我捞够了,就来跟你一起享福 » – « Chéri, attends-moi que j’empoche assez d’argent, et je te rejoins profiter d’une vie heureuse ensemble »

Mais Xi Jinping pourrait devoir lutter contre une catégorie de tigres plus puissants encore, relevant des triades ou mafias chinoises. Dans son excellent thriller politico-économique justement intitulé « Le gué du tigre », Philippe Dessertine soulève avec doigté, sous couvert de fiction, l’activité de triades chinoises impliquées dans des manipulations financières profitant des failles du système économique occidental.

Dans un contexte où la corruption se mêle avec des enjeux financiers internationaux, Xi Jinping va devoir se doter d’une puissante fermeté en politique intérieure et d’une grande habileté en diplomatie internationale.

Publié dans Accueil, Politique & économie | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Quand Noël fait de l’ombre au festival traditionnel du solstice d’hiver en Chine

Publicité souhaitant un "Joyeux Noël' - "圣诞快乐" - "Shèngdàn kuàilè"

Publicité souhaitant un « Joyeux Noël’ – « 圣诞快乐 » – « Shèngdàn kuàilè »

Liu Zhiwen, le représentant de l’association pour la recherche de la culture et du folklore de la province du Guangdong « 广东省民俗文化研究会 » – « Guǎngdōng shěng mínsú wénhuà yánjiū huì », fait part de son inquiétude quant à la disparition du traditionnel festival du solstice d’hiver – « 冬至节 » – « dōngzhì jié » lors d’une interview le 21 décembre dernier. Il appelle le gouvernement, les écoles et les associations à se mobiliser pour faire face à l’invasion marketing de Noël et pour recréer plus d’engouement pour les fêtes traditionnelles chinoises, comme celle du solstice d’hiver, synchronique avec celle de Noël.

En comparant l’intérêt pour ces deux fêtes sur Weibo, le résultat est frappant : 1,2 millions de résultats pour la fête du solstice d’hiver contre plus de 48 millions de résultats pour Noël. L’engouement des blogueurs chinois pour la fête occidentale est aussi impressionnant que leur désintérêt pour leur fête traditionnelle qui se déroule à la même période.

Sans être un pays de culture judéo-chrétienne, la Chine s’approprie de nombreuses traditions occidentales, d’autant plus si celles-ci peuvent être déclinées en arguments de commercialisation. pub joyeux noel 3

Les publicités chinoises aux couleurs de Noël envahissent les rues et le web

Les publicités chinoises aux couleurs de Noël envahissent les rues et le web

Le marketing de Noël explose depuis plusieurs années en Chine. Les produits de consommation courante comme les produits luxe arborent sur tous les supports des publicités rouges flamboyantes, plongeant les grandes villes chinoises dans une atmosphère de Noël et une lourde ferveur consommatrice.

Les Pères-Noël dans la rue remportent un vif succès auprès des passantes

Les Pères-Noël dans la rue remportent un vif succès auprès des passantes

pere noel dans la rue2

Le Street Marketing – « 街道营销 » – « jiēdào yíngxiāo » caractérisé par des actions de marketing dans la rue, et très prisé en Chine, n’y échappe pas. Des sapins et Père-Noël aux couleurs de Noël et des marques commerciales attirent dans la rue les prospects bien ciblés.

Le succès du chanteur pop coréen, Gangnam Style, est aussi une source d’inspiration pour de nombreuses variantes de circonstance. Dans le quartier de « Sinan Mansions » à Shanghaï, des jeunes déguisés en Père-Noël ont présenté une version intitulée « Style de Noël » déjà partagée plus de 14000 fois sur Weibo et vue plus de 120000 fois sur Youku.

Le jeu vidéo « Le Couteau Ba » –« 霸刀 » - « Bà dāo », revêtent les couleurs de Noël

Le jeu vidéo « Le Couteau Ba » –« 霸刀 » – « Bà dāo », revêtent les couleurs de Noël

Même les jeux vidéos chinois ne ratent pas le coche : les protagonistes du jeu vidéo « Le Couteau Ba » –« 霸刀 » – « Bà dāo », revêtent les couleurs de Noël pendant quelques jours !

Liu Zhiwei reconnaît que la fête du solstice d’hiver est une fête discrète qui n’a pas déployé des formes d’expression commerciale. Célébrée depuis la dynastie Han – « 汉朝 » – « hàncháo » (206 av. JC à 220 ap. JC), celle-ci est considérée comme l’une des fêtes traditionnelles chinoises les plus anciennes. De par sa date, cette fête vise à rappeler le passage de l’été à l’hiver, et donc à assurer l’équilibre yin-yang sur la planète. Côté cuisine, les chinois du Nord vont se régaler de raviolis cuits à l’eau – « 水饺 » – « shuǐjiǎo », et les chinois du sud se délecter de boulettes de farine de riz gluant, souvent sucrées et servies dans un bouillon – «  汤圆 » – « tāngyuán ».

Avec une population de 1,3 milliards de consommateurs potentiels, étonnant qu’aucune agence de communication ne se soit emparée de cette opportunité pour faire revivre la fête sociologiquement et donc commercialement à l’échelle de tout le pays !

Publié dans Accueil, Culture & traditions | Tagué , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire